Dossier

Cet article est issu du dossier «BTP : les projets qui transforment le continent»

Voir tout le sommaire
Archives

Âmes de bâtisseurs : Jean-Claude Baloche

| Par Jeune Afrique
Jean-Claude Baloche est un proche de la famille Bongo

Jean-Claude Baloche est un proche de la famille Bongo © Socoba

Jean-Claude Baloche, patron de Socoba-EDTPL, fait partie des Français incontournables du Gabon.

Son statut, Jean-Claude Baloche se l’est forgé en l’espace de quelques années. Ingénieur de formation, il pose ses valises à Libreville en 1980 après avoir dirigé des chantiers au Sénégal et en Algérie. Un an plus tard, il est nommé PDG de Socoba-EDTPL à la suite de son rachat par l’entreprise Jean Lefebvre. Jean-Claude Baloche décroche de nombreux projets publics : routes, hôpitaux, édifices administratifs, hôtels… Son carnet de commandes a vraiment fait le plein grâce à la Coupe d’Afrique des Nations 2012, organisée conjointement par le Gabon et la Guinée équatoriale. La Socoba a profité d’une partie du budget (370 millions d’euros) consacré à cet événement en réalisant un stade de 20 000 places et une série d’échangeurs autoroutiers.

Mais l’homme ne se contente pas d’être un simple constructeur. En se rapprochant de la famille Bongo, le Français est devenu l’un des principaux acteurs de la scène politico-économique du Gabon. En 1996, il est désigné membre du Conseil économique et social et se fait élire à la présidence de la Confédération patronale gabonaise (CPG). Un poste qu’il a occupé dix ans durant, avant d’être nommé premier vice-président de la CPG chargé des relations internationales. 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3096_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte