Économie

MTN Ghana échappe à une « douloureuse » de 773 millions de dollars

Si le régulateur ghanéen a fini par retirer la sanction pécuniaire qu’il avait présentée à la filiale locale de MTN, les autres entreprises ne sont pas pour autant à l’abri, tant l’État a besoin de recettes fiscales.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 10 février 2023 à 12:34

Une boutique du groupe MTN dans un mall de Johannesburg, le 4 novembre 2022. © Siphiwe Sibeko/REUTERS

D’un côté, MTN Ghana, qui annonce son intention de contester le lourd arriéré d’impôts que lui demande le régulateur, la Ghana Revenue Authority (GRA), à coups de chiffres pour prouver l’inexactitude du rapport d’audit accusant l’entreprise d’irrégularité fiscale. De l’autre, l’autorité de régulation, qui maintient qu’elle a parfaitement bien fait son travail dans le dossier des obligations fiscales de la société de télécommunications.

À Lire Le Ghana suspend le paiement d’une partie de sa dette extérieure, avant restructuration