Politique

Jean-Marc Simon : littérature, lobbying et politique

Mis à jour le 29 mai 2012 à 15:23

Ancien ambassadeur de France en Centrafrique, au Nigeria, au Tchad, au Gabon et, en dernier lieu, en Côte d’Ivoire, Jean-Marc Simon est un adepte de la retraite active. Numéro trois en Afrique, outre la rédaction en cours de ses Mémoires, il vient de fonder une société de conseil (Eurafrique Stratégies) et se présente aux législatives du 10 juin. Non sans risques. Il est en effet le suppléant d’Éric Woerth, l’ex-ministre et ex-trésorier de l’UMP, candidat sortant dans la 4e circonscription de l’Oise et mis en examen dans le cadre de l’affaire Bettencourt.