Banque

Pétrole : Ecobank Capital mobilise 500 millions de dollars pour Orion Oil

| Par Jeune Afrique
Orion Oil a un accord d’approvisionnement avec la Société nationale des pétroles du Congo.

Orion Oil a un accord d'approvisionnement avec la Société nationale des pétroles du Congo. © Orion Oil

Ecobank Capital, la banque d’investissement du groupe panafricain, a mobilisé 500 millions de dollars pour le compte de Orion Oil, la société de l’homme d’affaires Lucien Ebata, spécialisée dans le commerce physique de pétrole.

Ecobank Capital, la banque d’investissement du groupe bancaire panafricain, a annoncé le 6 novembre avoir mobilisé avec succès 500 millions de dollars pour le compte de Orion Oil Ltd, une société spécialisée dans le commerce physique de produits pétroliers pour les pays du golfe de Guinée.

Pré-paiement

Les fonds mobilisés par Ecobank Capital, arrangeur principal de la transaction, sont destinés au pré-paiement de cargaisons de pétrole brut (d’une valeur d’environ 100 millions de dollars US chacune) fournies par la Société nationale des pétroles du Congo (SNPC) avec laquelle Orion a conclu une convention d’allocation de pétrole brut sur une durée de 24 mois.

Selon les informations disponibles sur son site internet, Orion Oil expédie chaque mois 5 millions de barils de pétrole brut et 100 000 tonnes de produits pétroliers finis. L’entreprise est dirigée par l’homme d’affaires Lucien Ebata, réputé proche du président de la République du Congo, Denis Sassou Nguesso, et fondateur du magazine Forbes Afrique.

Crédit Syndiqué

Lire aussi :

Pétrole : le grand retour de l’Afrique centrale
Ecobank Capital boucle trois opérations
Banques d’affaires : les outsiders africains marquent des points

Selon le communiqué publié par Ecobank Capital, « cette transaction, entièrement financée par des banques africaines régionales en faveur d’une entreprise locale, représente la plus importante syndication de prêt réalisée à ce jour en Afrique centrale ». Aussi, le prêt est composé d’une tranche de 342 millions de dollars (libellée en dollars US) et d’une autre d’environ 158 millions de dollars (libellée en francs CFA).

Quatre autres institutions bancaires africaines ont participé à la réalisation de ce crédit syndiqué : United Bank for Africa en tant que co-arrangeur, le groupe BGFI Bank qui a contribué à hauteur de 120 millions de dollars à l’opération, la Banque africaine d’import-export (Afreximbank) et le groupe Banque Atlantique. Les contributions de ces deux dernières institutions à la levée de fonds n’ont pas été communiquées.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer