Économie

Le Cameroun lance un emprunt de 50 milliards de F CFA

Le Cameroun sollicite 50 milliards de F CFA (environ 75 millions d’euros) sur les marchés financiers. Les souscriptions à l’emprunt obligataire sont ouvertes du 9 au 23 décembre. Cette levée de fonds vise à financer partiellement la construction de quatre axes routiers, d’un barrage et du port de Kribi.

Mis à jour le 9 décembre 2013 à 12:57

Présentation de la maquette du barrage de Memve’ele. © Minee Cameroun

Le Cameroun remet le couvert en matière d’appel public à l’épargne. Après avoir sollicité 200 milliards de F CFA (environ 300 millions d’euros) en 2010, le pays lance, dès le lundi 9 décembre, un emprunt obligataire d’un montant plus modeste : 50 milliards de F CFA (75 millions d’euros). Les souscripteurs ont jusqu’au 23 décembre pour acquérir les 5 millions d’obligations, à raison de 10 000 F CFA le titre, rémunéré annuellement à 5,9% jusqu’en 2018. Le niveau minimum de souscription est de 30 obligations.

Infrastructures

Lire aussi :

Cameroun : Kribi ou l’industrialisation d’une cité balnéaire
Cameroun : début de la construction du deuxième pont sur le Wouri
Le Cameroun peut-il dire adieu à la croissance molle ?

Les fonds ainsi levés serviront au financement partiel des projets routier, énergétique et portuaire inscrits au budget d’investissement public de l’exercice budgétaire 2013, précise la note d’information dont Jeune Afrique a obtenu copie.

L’édification du barrage de Memve’ele (23 milliards de F CFA), dans le sud du pays, bénéficiera du montant le plus important. Elle sera suivie de la construction du complexe industrialo-portuaire de Kribi (9 milliards de F CFA). Le reliquat – 18 milliards de F CFA – est destiné à la construction de trois routes et au bitumage d’un tronçon routier.

Arrangeur de l’opération, SCB Cameroun, filiale du groupe marocain Attijariwafa Bank – elle a été co-arrangeur du récent emprunt de 85 milliards de F CFA du Tchad -, organisera une séance de présentation à l’intention des investisseurs jeudi 12 décembre à Douala.