Politique

Au Mali, Iyad Ag Ghali défie Assimi Goïta

De nouvelles images de propagande publiées par le GSIM montrent son chef pour la première fois depuis plus d’un an. Un pied-de-nez à l’endroit de l’EIGS, mais aussi de la junte au pouvoir.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 24 janvier 2023 à 12:07

Iyad Ag Ghali, le leader du GSIM (JNIM en arabe), à l’aéroport de Kidal, au Mali, le 7 août 2012. © Romaric Ollo Hien/AFP

Il a certes les traits creusés et des rides plus visibles, mais avec sa barbe grise et sa djellaba bleue, c’est bien Iyad Ag Ghali. Pour la première fois depuis plus d’un an, le chef du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM, en arabe, JNIM) apparaît sur des images de propagande diffusées par al-Zallaqa Media, le média d’Al-Qaïda, le samedi 21 janvier. Des vidéos qui sortent au lendemain de la commémoration, en grandes pompes, du 62e anniversaire de la création des Forces armées maliennes (Fama).

À Lire Mali : Iyad Ag Ghaly, l’homme qui ne meurt jamais