Économie

MTN doit 773 millions de dollars au fisc ghanéen, et ce n’est que le début

La filiale ghanéenne du géant sud-africain des télécoms s’est vu imposer un très lourd arriéré fiscal sur la période 2014-2018. D’autres sociétés sont dans le viseur des autorités.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 19 janvier 2023 à 19:01

MTN est bien déterminé à contester sa nouvelle imposition au Ghana. © Isaac Kasamani/AFP

MTN Ghana n’est pas d’accord. La filiale du géant panafricain des télécoms, dirigé par Ralph Mupita depuis 2020, s’oppose au redressement décidé par la Ghana Revenue Authority (GRA, le Trésor ghanéen) pour fraude fiscale entre 2014 et 2018. Hors intérêts et pénalités, le nouvel avis d’imposition suggère que l’entreprise aurait sous-déclaré ses revenus d’environ 30% au cours de cette période.

« La GRA a audité MTN Ghana […] en faisant appel à un consultant tiers ainsi qu’à une nouvelle méthodologie basée sur les enregistrements de données d’appel, les recharges et d’autres données », explique MTN dans un communiqué. « MTN Ghana conteste fermement l’exactitude et la base de l’évaluation, y compris la méthodologie utilisée pour mener l’audit. MTN Ghana estime que les taxes dues ont été payées au cours de la période évaluée. »

>>> À lire sur The Africa ReportGhana: MTN slapped with $773m back tax. Is this just the beginning? <<<