Politique

Au Cameroun, âpre bataille de milliardaires pour les sénatoriales dans l’Ouest

En coulisses, la course aux investitures pour les sénatoriales du 12 mars prochain oppose les grandes fortunes aux chefs traditionnels les plus puissants du pays.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 19 janvier 2023 à 15:22

André Siaka, ancien directeur général de la Société anonyme des brasseries du Cameroun et conseiller régional RDPC de l’Ouest. © Vincent Fournier pour JA

En signant le 13 janvier un décret convoquant le corps électoral pour les sénatoriales du 12 mars prochain, Paul Biya a lancé la course aux investitures. Dans la région de l’Ouest, c’est une épreuve d’obstacles qui oppose les candidats et leurs parrains au sein de la circonscription régionale la plus difficile du Cameroun.

En effet, elle met en concurrence les milliardaires et les chefs traditionnels les plus emblématiques du pays. Tout se joue au niveau du Comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC, au pouvoir) ou lors de réunions convoquées en région.

Le lobbying d’André Siaka…