Culture

[Série] Le Maroc et l’Algérie, frères d’armes contre le colonialisme

Malgré le froid polaire qui caractérise les relations entre Rabat et Alger, les deux voisins partagent une histoire commune et ont même su s’allier quand le besoin s’en est fait sentir. Retour sur les principaux épisodes de cette union sacrée aujourd’hui trop oubliée.

Mis à jour le 22 janvier 2023 à 17:22

De g. à dr., l’émir Abdelkader, Abdelkrim El Khattabi et le roi Mohammed V. © Montage JA; AFP

Un bras de fer stérile et mortifère. C’est ainsi que l’on pourrait qualifier la relation complexe, tortueuse, souvent brutale, du Maroc et de l’Algérie, tout en même temps frères, rivaux et ennemis.

Or cela n’a pas toujours été le cas. En plus de partager une histoire et un patrimoine, les deux voisins du Maghreb – ainsi d’ailleurs que la Tunisie – ont un destin commun, tout simplement parce qu’ils sont liés. L’Algérie est d’ailleurs l’épicentre de ce lien indéfectible, la puissance coloniale française y ayant pris racine en 1830 avant de faire tomber dans son escarcelle le Maroc et la Tunisie.

Face à la menace puis à l’occupation, le Maroc et l’Algérie – plus globalement le Maghreb – ont su faire bloc, dans la solidarité et la fraternité. Leur lutte commune contre le colonialisme a laissé entrevoir les promesses d’un Maghreb uni, solide et redoutablement efficace sur le plan politique. Mais elle a également révélé les principales divergences – toujours d’actualité – entre un royaume prompt à faire des compromis au nom de sa stabilité et une république qui a payé un lourd tribut à sa libération. JA a décidé de vous raconter cette histoire, digne d’une épopée.


Retrouvez tous les épisodes de notre série :

(1/3) Entre l’émir algérien et le sultan marocain, l’alliance fatale contre le colon

(2/3) Quand nationalistes marocains et algériens se battaient côte à côte contre la France

(3/3) Entre le Maroc et l’Algérie, de l’alliance contre la France à la guerre pour le Sahara