Culture

ElGrande Toto condamné à huit mois de prison avec sursis au Maroc

Après avoir déclaré publiquement fumer du haschich et provoqué un tollé, le rappeur a été attaqué devant le tribunal de Casablanca pour injures, diffamation et menaces.

Mis à jour le 19 janvier 2023 à 15:35

En septembre dernier, en marge du festival Les Grands Concerts de Rabat, ElGrande Toto avait publiquement reconnu qu’il consommait du cannabis : « Je fume du haschich et alors ? » © Twitter El Grande Toto

L’artiste marocain Taha Fahsi, alias ElGrande Toto, a été condamné mercredi 18 janvier par le tribunal de Casablanca à huit mois de prison avec sursis. Plusieurs chefs d’accusation ont été retenus contre lui : injures, diffamation, menaces, mais aussi atteinte à l’ordre public, consommation de drogue et incitation à en prendre.

L’intéressé étant actuellement au Sénégal « dans le cadre de ses activités musicales », le jugement a été rendu en son absence. En plus de la peine de prison avec sursis, Taha Fahsi doit aussi régler une amende de 10 000 dirhams (près de 900 euros) ainsi qu’une indemnité civile de 50 000 dirhams. Une décision qui laisse la défense perplexe.

À Lire Maroc : dix choses à savoir sur ElGrande Toto, le rappeur marocain au cœur de la controverse

« Je suis partiellement satisfait de ce verdict, car je ne comprends pas pourquoi la peine a été assortie d’une amende de 50 000 dirhams pour la partie civile. Mon client n’a commis aucun acte pénal contre le plaignant », a confié son avocat, Abdelfattah Zahrach, sans exclure « la possibilité de faire appel ».

« Je fume du haschich, et alors ? »

En septembre dernier, lors d’une conférence organisée en marge du festival Les Grands Concerts de Rabat, ElGrande Toto avait publiquement reconnu qu’il consommait du cannabis : « Je fume du haschich, et alors ? » Cette sortie avait créé l’indignation, jusqu’à lui valoir les reproches du porte-parole du gouvernement, Mustapha Baïtas, entre autres figures publiques.

À Lire Maroc : ElGrandeToto, 7liwa, Naar… Le rap en darija s’exporte

Le journaliste Mohammed Tijjini, de son côté, en a fait le sujet de plusieurs de ses émissions, diffusées sur YouTube depuis la Belgique. Réponse de Taha Fahsi via une story Instagram : « On va se retrouver en Belgique et tu ne sauras pas ce qui va t’arriver. » Ce que le journaliste a interprété comme une menace, conduisant à une série de plaintes contre le rappeur.

Face à l’ampleur que prenait l’affaire, ElGrande Toto a fait son mea culpa lors d’une conférence de presse organisée en urgence par ses équipes en octobre dernier. « Je présente mes excuses à toutes les personnes que mes propos ont heurtées, à commencer par les autorités, au public présent et à tout le monde », avait-il déclaré.