Politique

Au Cameroun, Paul Biya déploie sa cyberarmée de l’ombre

Yaoundé a annoncé le recrutement de 1 000 « e-volontaires », notamment pour lutter contre la propagation des fake news sur la Toile et les réseaux sociaux. Et pour porter les arguments du RDPC ?

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 18 janvier 2023 à 17:18

Alors que 38 % des Camerounais ont désormais accès à internet, les autorités s’inquiètent du peu de contrôle qu’elles peuvent exercer sur les réseaux sociaux, terreau de la libre expression des opposants à Paul Biya. © AdobeStock

C’est un programme au nom prometteur. Baptisé « Patriotes des réseaux sociaux », il a pour but de constituer une équipe de 1 000 e-volontaires, âgés d’au moins 18 ans, pour « promouvoir des comportements civiques et patriotiques [et] lutter contre la dépravation des mœurs, la propagation des fake news ainsi que des discours haineux sur les réseaux sociaux et internet ».

Messages patriotiques