Économie

La DG du FMI veut renforcer le « filet de sécurité financière » pour les pays africains

Protéger les pays endettés du continent de coupes douloureuses dans les services sociaux est une priorité pour la Banque mondiale et le Fonds monétaire international à l’aube de la nouvelle année, a déclaré Kristalina Georgieva lors d’une conférence de presse à Washington.

Réservé aux abonnés
Par - à Washington
Mis à jour le 16 janvier 2023 à 18:58

Kristalina Georgieva, la directrice générale du Fonds monétaire international. © Facebook FMI

Le changement climatique exacerbant l’augmentation de la pauvreté et de la faim après trois décennies de progrès, la Banque mondiale (BM) et le Fonds monétaire international (FMI) repensent leurs outils et leurs priorités, a déclaré la directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva, lors d’une table ronde avec des journalistes le 12 janvier, exposant les perspectives pour 2023. Aider l’Afrique à se remettre sur les rails sera l’un des principaux objectifs d’une réunion des créanciers africains le mois prochain et des réunions de printemps des institutions financières internationales à Washington en avril.

À Lire L’Afrique endettée ? Une ode à la résilience, par Aurélie M’Bida