Politique

Au Cameroun, pro et anti-Fru Ndi s’écharpent sur des questions de sous

Opposant historique à Paul Biya, John Fru Ndi s’apprête à céder la tête du parti qu’il a fondé, le Social Democratic Front. Mais lui aussi est le témoin d’une violente guerre de succession, chaque camp s’affrontant en ce début d’année autour de la question des finances de cette formation.

Réservé aux abonnés
Par - à Yaoundé
Mis à jour le 16 janvier 2023 à 09:25

Le leader du Social Democratic Front (SDF), le Camerounais John Fru Ndi, à Bamenda en 2018. © Reinnier KAZE/AFP

L’argent est un sujet tabou au sein de la plupart des formations politiques camerounaises. C’est aussi une arme politique, qu’adversaires ou ambitieux n’hésitent pas à manier pour se neutraliser. Elle est désormais utilisée au sein du Social Democratic Front (SDF), dont les militants sont depuis plusieurs mois témoins de l’impitoyable guerre de leadership qui déchire ce parti emblématique de l’opposition à Paul Biya – emblématique, mais sur le déclin.

À Lire Cameroun : Jean-Michel Nintcheu demande la démission de John Fru Ndi, guerre ouverte au SDF