Politique

Le Sénégal de Macky Sall, grand ami de la France en Afrique de l’Ouest

Si les relations entre Paris et Dakar restent au beau fixe, le Sénégal n’est plus une terre promise pour les intérêts français, exposés à la rude concurrence de puissances économiques émergentes. S’y ajoute la progression, dans toute la région, d’un vif sentiment anti-français.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 12 janvier 2023 à 18:28

Séminaire intergouvernemental franco-sénégalais, à Champs-sur-Marne (France), le 8 décembre 2022, en présence des Premiers ministres Amadou Ba (à g., cravate bleue) et Élisabeth Borne (à dr.). © Xose Bouzas/Hans Lucas via AFP

« Le seul problème entre nos deux pays, c’est qu’il n’y a pas de problème », lance Amadou Ba, le Premier ministre sénégalais, en adressant un sourire à Élisabeth Borne, son homologue française. Ce 8 décembre 2022, l’ambiance est chaleureuse, au château de Champs-sur-Marne.

À Lire Sénégal : les hommes de l’ombre d’Amadou Ba, le Premier ministre de Macky Sall

Situé à une vingtaine de kilomètres à l’est de Paris, ce joyau architectural construit au début du XVIIIe siècle a abrité le séminaire intergouvernemental franco-sénégalais. Un choix qui ne doit rien au hasard. L’édifice a déjà accueilli plusieurs chefs d’État africains sous la présidence de Charles de Gaulle. Léopold Sédar Senghor y a séjourné brièvement, en avril 1961, lors d’une visite officielle. « Il est surtout très grand, ce qui permet de recevoir le grand nombre de personnalités que mobilisent des événements d’une telle envergure », explique Étienne Loos, conseiller de presse de Matignon.

Grand-messe diplomatique