Politique

La mystérieuse arrestation, en Centrafrique, de deux Français consultants de l’ONU

Deux Français consultants des Nations unies ont été interpellés à Bangui, le 10 janvier, par la police aux frontières centrafricaine, pour « défaut de visa ». L’ONU affirme que les deux hommes sont en règle. Les négociations se poursuivent en haut lieu. Explications.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 13 janvier 2023 à 10:04

Aéroport international de Bangui-M’poko © BDEAC

Les deux consultants français mentionnés ont finalement été libérés dans l’après-midi du 12 janvier, quelques heures après la publication initiale de cet article.

Hervé Champagne et Romain Hernandez ont été arrêtés, le 10 janvier en milieu d’après-midi, à l’aéroport de Bangui, dès leur arrivée en terre centrafricaine. Ils venaient de Paris à bord d’un vol Air France. Les autorités leur reprochent de s’être présentés à la police aux frontières sans visa leur autorisant l’entrée sur le territoire.

L’affaire, en réalité bien plus complexe, pourrait tourner au bras de fer diplomatique entre l’ONU, la France et le président Faustin-Archange Touadéra.

Documents contradictoires