Politique

Entre Patrice Talon et ses opposants, le début d’une normalisation ?

Absente du jeu électoral au Bénin depuis l’élection de Patrice Talon, l’opposition entre de nouveau au Parlement. Mais elle reste largement minoritaire face aux soutiens du président.

Réservé aux abonnés
Par - envoyée spéciale à Cotonou
Mis à jour le 12 janvier 2023 à 13:19

Des membres de la commission électorale (Cena) vérifient le décompte des bulletins de vote après les élections législatives du 8 janvier 2023, à l’école Charles-Guillot de Zongo à Cotonou. © Yanick Folly / AFP

Lorsqu’il pénètre l’enceinte arborée de l’école primaire Charles-Guillot, dans le quartier Zongo à Cotonou, qui tient lieu de bureau de vote ce dimanche 8 janvier, Patrice Talon affiche une mine sereine. En ce jour de législatives, un petit attroupement est venu l’acclamer depuis l’autre côté de la route. Le chef de l’État se dit satisfait : la campagne électorale s’est déroulée dans le calme et « le processus se déroule bien », fait savoir le président béninois.

À Lire Au Bénin, des législatives avec l’opposition mais sans enthousiasme

Après trois scrutins largement boycottés par les électeurs et marqués par des violences post-électorales, celui-ci pourrait bien marquer un retour à la normale. « Je crois que nous sommes en train de tourner définitivement les mauvaises pages de notre récente histoire politique. Maintenant, tout le monde va aux élections avec enthousiasme », se félicite encore l’homme d’affaires devant la presse.