Pape Alé Niang, itinéraire d’un journaliste sénégalais indocile

Après une longue grève de la faim, Pape Alé Niang a été remis en liberté sous contrôle judiciaire. Retour sur le parcours d’un trublion invétéré.

Réservé aux abonnés
Par - à Dakar
Mis à jour le 11 janvier 2023 à 17:12

Des journalistes sénégalais lors d’une marche pour la libération de leur collègue Pape Alé Niang, à Dakar, le 18 novembre 2022. © Photo by SEYLLOU / AFP

Le 10 janvier au soir, c’est un Pape Alé Niang très affaibli par une longue grève de la faim qui a pu quitter la maison d’arrêt de Sébikotane, dans la périphérie de Dakar, où il avait été placé en détention provisoire le 6 novembre 2022.

Sa première libération, le 14 décembre dernier, n’avait été qu’éphémère, la justice sénégalaise ayant peu apprécié que l’intéressé se soit épanché au micro d’un activiste sénégalais résidant au Canada à propos du dossier qui lui vaut d’être inculpé pour « divulgation d’informations de nature à nuire à la Défense nationale », « recel de documents administratifs et militaires » et « diffusion de fausses nouvelles ».

À Lire Sénégal : pourquoi le journaliste Pape Alé Niang a été incarcéré