Politique

Au Mali, Assimi Goïta joue sur la fibre patriotique

Les Maliens sont désormais invités à manifester leur attachement à leur « souveraineté retrouvée » chaque 14 janvier, en souvenir de la mobilisation populaire contre les sanctions de la Cedeao.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 16 janvier 2023 à 15:18

Sur décision du colonel Assimi Goïta, la journée du 14 janvier sera « chômée et payée » au Mali. © Twitter Assimi Goita

Son principe avait été évoqué dès la fin 2022. Il vient de se concrétiser et vise même à être inscrit dans le marbre de la République : le 6 janvier, le conseil des ministres a adopté un projet de décret instituant le 14 janvier de chaque année comme « journée nationale de la souveraineté retrouvée ». Selon le compte-rendu de ce conseil, cette date sera célébrée « en souvenir de la grande mobilisation contre les sanctions illégales, illégitimes et inhumaines de la Cedeao et de l’Uemoa. »

À Lire Mali : qui est vraiment Assimi Goïta, « Monsieur Non »