Société

L’Arabie saoudite ne limitera pas le nombre de pèlerins au hajj

Après trois années de restrictions liées à la pandémie de Covid-19, les conditions du pèlerinage à La Mecque qui se déroulera fin juin redeviennent normales.

Par
Mis à jour le 10 janvier 2023 à 10:04

Des fidèles effectuent le tawaf d’adieu dans la ville sainte saoudienne de La Mecque, le 11 juillet 2022. © AFP

Cette année, l’Arabie saoudite n’imposera pas de limites sur le nombre de pèlerins au hajj prévu fin juin, après trois ans de restrictions liées à la pandémie de Covid-19. Le ministre du hajj Toufic al Rabiha a assuré que « le nombre de pèlerins reviendra à ce qu’il était avant la pandémie, sans aucune limite d’âge ».

900 000 fidèles en 2022

L’année dernière, près de 900 000 fidèles, dont quelque 780 000 étrangers tirés au sort, ont été accueillis à La Mecque, le premier lieu saint de l’islam, à condition d’être âgés de moins de 65 ans, d’être vaccinés et de présenter un test PCR négatif.

En 2021, pour limiter la propagation du virus, seuls 60 000 résidents d’Arabie saoudite avaient été autorisés à faire le grand pèlerinage annuel et à peine un millier l’année précédente – contre 2,5 millions de musulmans du monde entier en 2019.

(avec AFP)