Politique

Au Bénin, des législatives avec l’opposition mais sans enthousiasme

Le retour des partis opposés à Patrice Talon dans le jeu électoral n’aura pas suffi à mobiliser les électeurs lors du scrutin du dimanche 8 janvier.

Réservé aux abonnés
Par - envoyée spéciale à Cotonou
Mis à jour le 10 janvier 2023 à 09:27

Des observateurs de la Commission électorale nationale autonome (Cena) vérifient le nombre de votes à l’école primaire publique Charles Guillot de Zongo à Cotonou, le 8 janvier 2023. Members of the observers and the CENA (Commission Electorale Nationale Autonome) check the number of votes following the legislative elections at the public primary school, Charles Guillot de Zongo in Cotonou on January 8, 2023. – Benin voted for a new parliament on January 8, 2023 with opposition candidates authorised to stand in the legislative elections for the first time under President Patrice Talon after four years of absence © Yanick Folly/AFP

Le break noir Toyota avance en ronronnant jusqu’à l’entrée d’un bureau de vote du 4è arrondissement de Cotonou. Quatre femmes s’extraient du véhicule, carte d’électrice à la main, direction l’isoloir. « Je fais des tours dans le quartier et propose aux citoyens qui n’avaient pas prévu de voter de les accompagner jusqu’à leur point de vote », confie Grégoire V., le conducteur. Le sexagénaire, collaborateur du chef de quartier, espère ainsi lutter à son échelle contre l’abstention.

Derrière le véhicule, un homme longiligne, la cinquantaine, semble décidé à faire de même. Dans la main droite au pouce encré, signe de l’accomplissement de son devoir citoyen, il tient un mégaphone qu’il entend faire résonner dans les ruelles alentours. « C’est un crieur public, il passe dans les rues du quartier pour inciter les gens à aller voter », explique un assesseur.