Économie

Claudio Descalzi, VRP du gaz africain face au coup de force de la Russie

En 2022, la guerre en Ukraine a redistribué les cartes de l’approvisionnement en hydrocarbures. Nigeria, Angola, RDC… De nombreux pays africains disposent des ressources cruciales pour l’Europe, assure le PDG d’Eni.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 12 janvier 2023 à 16:35

Le PDG d’ENI, Claudio Descalzi, et le président ivoirien Alassane Ouattara, lors d’un point presse à Abidjan, le 10 décembre 2021. © Sia KAMBOU / AFP

« L’Union européenne (UE) devrait se tourner vers l’Afrique plutôt que vers les États-Unis pour remplacer l’énergie en provenance de Russie », assure avec conviction Claudio Descalzi, PDG d’ENI. Selon lui, cette collaboration étroite avec les pays africains en matière d’énergie offrirait la possibilité d’un nouvel axe nord-sud.

« Nous n’avons pas d’énergie, ils en ont. Nous avons une grande industrie, ils doivent la développer… Il y a une forte complémentarité », a-t-il déclaré au quotidien britannique de référence Financial Times, dans un article publié le 6 janvier.