Société

Le Cameroun sévit contre la fraude sur l’âge des footballeurs

La Fecafoot a exclu 21 joueurs sur les 30 qui devaient participer au tournoi Uniffac, qualificatif pour la CAN des moins de 17 ans, qui doit se tenir au Cameroun à partir du 12 janvier.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 8 janvier 2023 à 10:05

Depuis quelques années, la CAF fait passer des tests osseux avant ou pendant des compétitions continentales réservées aux jeunes. © FECAFOOT.

On ne pourra pas reprocher à Samuel Eto’o, le président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) de prendre à la légère les problèmes liés à la fraude sur l’âge. Ce fléau, qui concerne autant le Cameroun qu’une majorité de pays subsahariens, a obligé le dirigeant à prendre une décision radicale en excluant une majorité des joueurs sélectionnés pour représenter l’équipe nationale des moins de 17 ans (U17). Et ce, alors que son pays s’apprête à accueillir, à partir du 12 janvier, le tournoi de l’Union des fédérations de football d’Afrique centrale (Uniffac), qui est qualificatif pour la prochaine Coupe d’Afrique des nations (CAN) U17, prévue en Algérie au mois d’avril.