Politique

Au Togo, la nouvelle task force sécuritaire de Faure Gnassingbé

Confronté aux incursions répétées et parfois meurtrières des groupes jihadistes au nord du pays, le président togolais a remanié le haut commandement militaire le 22 décembre. État-major, terrain : voici les hommes de l’ombre de la lutte antiterroriste togolaise.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 8 janvier 2023 à 17:31

Les sécuritaires de Faure Essozimna Gnassingbé. © Montage JA

Quand le Togo a subi sa première attaque meurtrière à Kpékpakandi, dans la nuit du 10 au 11 mai 2022 au cours de laquelle 8 soldats ont été tués et 13 autres blessés, Faure Essozimna Gnassingbé a repris en main sa stratégie de défense. Depuis novembre 2021, le pays a en effet été la cible d’au moins cinq attentats dans l’extrême-nord, une région en proie à des incursions de combattants jihadistes présents de l’autre côté de la frontière, au Burkina Faso.