Politique

Entre le Maroc et l’Inde, une indéfectible amitié

Le récent achat de matériel militaire au constructeur indien Tata le confirme : la relation entre Rabat et New Delhi ne cesse de se renforcer depuis le début du règne de Mohammed VI.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 4 janvier 2023 à 10:37

Mohammed VI est accueilli au palais présidentiel de New Delhi, le 27 février 2001. © JOHN MACDOUGALL / AFP

Allié et ami historique des pays d’Europe occidentale comme la France et l’Espagne, le Maroc est aujourd’hui déterminé à ne plus mettre tous ses œufs dans le même panier. En témoigne, ces dernières années, la multiplication de partenariats aussi bien économiques, militaires, technologiques que culturels avec de nombreux pays comme les États-Unis, Israël, la Chine, le Royaume-Uni ou la Russie.

À Lire Maroc : Chine, Japon, Inde… Le Sahara au cœur de la politique asiatique du royaume

Le dernier en date, qui porte sur l’achat par les Forces Armées Royales (FAR) auprès du constructeur indien Tata Advance Systems de 90 camions LPTA 2445 6×6 (utilisés à la fois pour le transport d’équipements, de munitions et de troupes, mais aussi comme armement grâce aux lance-roquettes et autres unités de tir de missiles pouvant y être installés), confirme que la diversification des partenaires tient lieu de nouvelle doctrine diplomatique au royaume.