Politique

Le M23 ne s’est toujours pas retiré de Kibumba, dans l’est de la RDC

Les rebelles avaient annoncé le 23 décembre se retirer de la zone, située non loin de Goma. Mais des habitants de la région témoignent du contraire.

Par
Mis à jour le 3 janvier 2023 à 10:42

Des rebelles du M23 à Kimbuba, à l’est de la RDC, le 23 décembre, jour de l’annonce de leur retrait de ces positions. © GLODY MURHABAZI / AFP.

Dix jours après l’annonce de leur retrait, les rebelles du M23 sont toujours présents à Kibumba, à 20 km au nord de Goma, dans l’est de la RD Congo, a-t-on appris lundi de plusieurs sources locales.

Le 23 décembre, les rebelles et leurs chefs militaires avaient rencontré les commandants de la force régionale de l’East African Community (EAC) en vue de leur retrait de Kibumba, dont ils se sont emparés ces derniers mois. Le lendemain, l’armée congolaise avait qualifié de « leurre » cette annonce de désengagement. Depuis, aucun mouvement de retrait effectif n’a été signalé.

À Lire M23 en RDC : comment le bras de fer Tshisekedi-Kagame s’exporte à Washington

Depuis la reprise des activités du mouvement rebelle, la RDC de Félix Tshisekedi accuse le Rwanda de Paul Kagame de soutenir activement le M23 et de combattre à ses côtés. Dans un rapport de l’ONU consulté par Jeune Afrique, un groupe d’experts évoque l’existence de « preuves substantielles » sur « l’intervention directe des forces de défense rwandaises » en RDC aux côtés du M23, ou pour combattre les Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), accusées de collaborer avec l’armée congolaise. Des initiatives diplomatiques ont été lancées pour tenter de résoudre cette crise, notamment le déploiement en cours de la force régionale est-africaine, dirigée par le Kenya.

Un centre médical construit

« Ici, dans le groupement de Kibumba et Buhumba, les M23 sont toujours avec nous », tout comme les militaires de la force est-africaine, a déclaré un habitant, sous couvert d’anonymat pour des raisons sécuritaires. Cet homme a affirmé que les rebelles avaient plutôt abandonné leurs « positions de Kamahoro et de “Trois antennes” », à environ 3 km de Kibumba-centre.

De retour le 2 janvier au soir à Goma, deux agriculteurs qui séjournaient depuis le 31 décembre à Kibumba-centre ont affirmé, eux aussi, que « les M23 sont encore là », précisant qu’ils ont même construit un centre pour leurs soins médicaux. Un des deux hommes a affirmé avoir eu un bref échange avec les rebelles : « Ils m’ont demandé pourquoi je partais de Kibumba. »

À Lire M23 en RDC – Patrick Muyaya : « Le comportement du Rwanda n’est en rien différent de celui de la Russie »

Boniface Kagumyo, bourgmestre de la commune de Kibumba qui vit actuellement dans un camp de déplacés près de Goma, a déclaré avoir quitté sa juridiction, après un échange avec les commandants de la force régionale. « L’EAC nous a dit d’attendre, que peut-être ils [les combattants du M23] vont se retirer », mais jusqu’à présent « les M23 sont toujours dans la zone, leur retrait n’a pas été effectif », a-t-il regretté.

(avec AFP)