Économie

H&M, Minerali Industriali, Yazaki… La Tunisie fait fuir les entreprises étrangères

Trois ans à peine après son arrivée dans le pays, le groupe suédois ferme déjà ses boutiques et il n’est pas le seul. Un phénomène que la loi de finances 2023 risque encore d’accentuer.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 2 janvier 2023 à 10:34

© Riccardo Milani/Hans Lucas via AFP

Quelques t-shirts unis, des shorts pour enfants et des produits de maquillages épars. C’est à peu près tout ce qu’il reste comme produits, bradés à -70 %, pour remplir les 1 800 m² de la boutique du suédois H&M dans le centre commercial Azur City, au sud de Tunis.

À Lire Tunisie : du « slow » au « fast exit » des investisseurs étrangers