Politique

Pourquoi l’ambassadrice de RDC en France a été rappelée à Kinshasa

Le ministre congolais des Affaires étrangères, Christophe Lutundula, a demandé le retour de la diplomate Isabel Tshombe. Elle doit répondre à des accusations de malversations financières atteignant plusieurs millions d’euros.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 30 décembre 2022 à 12:55

Isabel Ruth Machik Tshombe lorsqu’elle était commissaire générale à la Francophonie, à Paris, le 17 juillet 2012. © Vincent Fournier/JA

Le ton est ferme et les griefs sont nombreux. Dans une lettre de deux pages, datée du 27 décembre, le ministre congolais des Affaires étrangères, Christophe Lutundula, a ordonné le rappel de l’ambassadrice de RDC en France, Isabel Tshombe. En poste depuis janvier 2022, cette ancienne représentante du président Tshisekedi à la Francophonie est soupçonnée par son ministre de tutelle de diverses malversations financières. Elle est attendue à Kinshasa avant le 15 janvier 2023 et devra s’expliquer devant une commission de discipline.

2,5 millions d’euros