Culture

Entre le Maroc et Israël, les racines d’une amitié « historique »

Deux ans après la reprise des relations entre Rabat et Tel Aviv, le président israélien, Isaac Herzog, a remercié Mohammed VI pour le « refuge sûr » que le Maroc a procuré aux juifs pendant la seconde guerre mondiale.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 2 janvier 2023 à 09:16

Le ministre israëlien de la Défense, Benny Gantz (à g.), reçu par le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, à Rabat, le 24 novembre 2021. Israeli Defence Minister Benny Gantz, left, is welcomed by Morocco’s Foreign Minister Nasser Bourita, right, in Rabat, Morocco, Wednesday, Nov. 24, 2021. Israel and Morocco signed a landmark agreement Wednesday that lays the foundation for security cooperation, intelligence sharing, and future arms sales. © Mosa’ab Elshamy/AP/SIPA

Deux ans après les accords d’Abraham, signés par le Maroc, Israël et les États-Unis en décembre 2020, la lune de miel entre les trois pays se poursuit. Aux côtés des échanges réguliers sur les plans militaire et sécuritaire, ainsi qu’en matière de coopération économique et technologique, les relations entre Rabat et Tel Aviv ne cessent de se renforcer.

À Lire Maroc-Israël : le retour de Netanyahou change-t-il la donne ?

Dans la lettre envoyée par le président israélien, Isaac Herzog, au roi Mohammed VI, le chef de l’État hébreu exprime sa gratitude au monarque marocain et à ses sujets « qui, pendant des générations, ont agi pour protéger la sécurité, le bien-être et l’héritage culturel de la communauté juive dans le royaume ».