Économie

L’Angola et Isabel dos Santos continuent à croiser le fer

L’annonce d’un deuxieme gel des actifs de la femme d’affaires angolaise est la dernière illustration de la rude bataille à l’œuvre entre le camp dos Santos et la présidence Lourenço.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 29 décembre 2022 à 11:24

La femme d’affaires angolaise Isabel dos Santos au Festival de Cannes, dans le sud de la France, le 27 mai 2022. © LOIC VENANCE/AFP

C’est la réponse du berger à la bergère. Un mois après une opération de communication menée fin novembre par Isabel dos Santos pour clamer son innocence, les autorités angolaises viennent de répliquer en annonçant un nouveau gel de certains actifs de la femme d’affaires, fille aînée de l’ancien président José Eduardo dos Santos.

À Lire Angola : Isabel dos Santos confie sa défense à un lobbyiste américain