Politique

Les 46 soldats ivoiriens détenus au Mali face aux juges

Après plus de cinq mois de détention, les militaires de Côte d’Ivoire seront jugés ce 29 décembre devant la cour d’assises de Bamako. Une journée décisive et à double-tranchant dans cette affaire qui empoisonne les relations entre les deux voisins ouest-africains.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 28 décembre 2022 à 16:57

Des soldats des forces spéciales ivoiriennes lors d’une entraînement au camp Loumbila de Jacqueville, en février 2022. © Sylvain Cherkaoui/AP/SIPA.

La journée s’annonce décisive pour les 46 soldats ivoiriens détenus au Mali depuis le 10 juillet. Ce 29 décembre, tous comparaitront devant la cour d’assises de Bamako, dans le quartier de Banankabougou, confirme une source judiciaire malienne. L’instruction, confiée à un juge anti-terroriste, a été clôturée il y a environ deux mois, précise notre source. Selon nos informations, des avocats ivoiriens seront présents à leurs côtés.

À Lire Affaire des 49 soldats ivoiriens : les dessous du mystérieux contrat de SAS à Bamako

Jusqu’à vingt ans de prison