Politique

Moïse Katumbi : « Ma candidature à la présidentielle de 2023 en RDC est définitive »

Ses relations avec Félix Tshisekedi et Joseph Kabila, ses éventuelles alliances avec d’autres candidats, le conflit avec le M23… Désormais engagé dans la course à la magistrature suprême, l’ancien gouverneur du Katanga se dévoile en exclusivité pour Jeune Afrique.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 28 décembre 2022 à 12:28

Moïse Katumbi à l’Hotel Conrad, à Bruxelles, le 28 mai 2019. © Johanna de Tessières/ Collectif Huma pour JA

Moïse Katumbi est désormais un homme pressé. Après des mois de suspense, il a déclaré sa candidature à la présidentielle et sa rupture avec l’Union sacrée de Félix Tshisekedi un an, presque jour pour jour, avant la date prévue pour l’élection, le 20 décembre 2023. Maintenant, il veut aller au plus vite au scrutin et assure avoir un bilan et un programme pour « libérer son peuple ».

À Lire RDC : au cœur du premier cercle de Moïse Katumbi 

Quelle stratégie compte-t-il mettre en place pour parvenir à son but ? Est-il prêt à nouer des alliances avec Joseph Kabila ou d’autres opposants au président ? Quelle attitude adopter face au M23 dans l’est de la RDC ? Il a répondu aux questions de Jeune Afrique en exclusivité.

Jeune Afrique : Pourquoi avez-vous décidé d’être candidat à la prochaine élection présidentielle ?