Politique

Affaire des militaires ivoiriens : la promesse d’Assimi Goïta

La visite, le 22 décembre à Bamako, d’une délégation ivoirienne a permis de conclure l’accord portant sur la libération des 46 soldats détenus au Mali. Coulisses.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 23 décembre 2022 à 16:45

De g. à dr. : Robert Dussey, le ministre togolais des Affaires étrangères ; Téné Birahima Ouattara, le ministre ivoirien de la Défense, et Abdoulaye Diop, le ministre malien des Affaires étrangères, à Bamako, le 22 décembre 2022. © DR

Le 22 décembre, Alassane Ouattara (ADO), le chef de l’État ivoirien, a dépêché une mission de haut niveau à Bamako. Objectif : conclure les négociations engagées avec les autorités maliennes en vue de la libération des 46 soldats ivoiriens détenus au Mali. Ce déplacement, minutieusement préparé depuis plusieurs mois, faisait partie des exigences de la junte, qui estimait que son opinion y serait sensible. Au départ, pourtant, le président ivoirien s’était montré réticent.

L’ire de Bamako