Politique

Attentat de Lockerbie : les coulisses de l’étrange extradition d’Abou Agila de Libye

Le principal planificateur de l’attentat a été arrêté à Tripoli avant d’être transféré aux États-Unis. Cette opération révèle les liaisons dangereuses entre milices, gouvernement et puissances étrangères. Enquête.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 4 janvier 2023 à 17:20

Lord d’un service commémorant l’attentat de Lockerbie, au cimetière de Drysdale, en Écosse, le 21 décembre 2008. © Callum Bennetts / AFP

Dans la nuit du 16 au 17 novembre, quatre voitures non immatriculées pilent devant une maison du quartier d’Abou Salim, à Tripoli. Une demi-douzaine d’hommes masqués et armés pénètrent dans la bâtisse et se saisissent, dans son lit, d’Abou Agila Mohammad Massoud. Le 12 décembre, l’homme de 74 ans est présenté devant un juge fédéral, à Washington.