Politique

Au Sénégal, l’opposition à Macky Sall se divise, la majorité serre les rangs

Amadou Ba, le Premier ministre, tente de remobiliser l’électorat dakarois dans la perspective de la présidentielle de 2024. D’ici là, l’opposition, dont la motion de censure a échoué, parviendra-t-elle à surmonter ses clivages ?

Réservé aux abonnés
Par - à Dakar
Mis à jour le 3 janvier 2023 à 11:40

Le Premier ministre sénégalais, Amadou Ba, le 8 décembre 2022. © Thierry STEFANOPOULOS/REA

Nommé le 17 septembre, le Premier ministre sénégalais a fini l’année 2022 en remportant une première manche décisive à l’Assemblée nationale. Après sa déclaration de politique générale, Amadou Ba s’est en effet abstenu de solliciter un vote de confiance de l’Assemblée. L’exercice eût été risqué tant le rapport de forces entre la majorité et l’opposition est équilibré – du moins sur le papier – depuis les dernières élections législatives, en juillet 2022.

Le chef du gouvernement a en revanche dû faire face, le 15 décembre, à une motion de censure. Le succès de cette initiative, déposée par la principale coalition de l’opposition, Yewwi Askan Wi (YAW), aurait pu permettre aux adversaires de Macky Sall de mettre le camp au pouvoir dans une position délicate à un peu plus d’un an du scrutin présidentiel. Il n’en a rien été.