Économie

La Stam, discret champion marocain des barrages, voit grand

La Société de travaux agricoles marocains rafle les plus grands marchés de retenues d’eau du royaume, où elle est aussi présente dans tout le secteur des travaux publics. Après s’être étendue en Mauritanie, elle pourrait s’aventurer plus au sud…

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 23 décembre 2022 à 15:10

Le barrage Tougdha dans la province de Tinghir, d’une hauteur de 67,5 mètres, construit par la Stam. © Stam.

Le 14 décembre, le ministère de l’Équipement et de l’Eau a attribué un de ses marchés les plus convoités du moment : la construction d’un grand barrage d’une capacité de 124 millions de m3 dans la ville de Sefrou. L’heureux adjudicataire ? La Société de travaux agricoles marocains (Stam), qui a présenté l’offre la moins-disante : 1,016 milliard de dirhams (91,25 millions d’euros).

À Lire Sécheresse au Maroc : la stratégie des grands barrages mise en cause