Mines

Côte d’Ivoire : La Mancha investit 5 milliards de F CFA dans la mine d’or d’Ity

| Par
La mine d'or d'Ity est située dans le Nord-Ouest de la Côte d'Ivoire, à 700 km d'Abidjan.

La mine d'or d'Ity est située dans le Nord-Ouest de la Côte d'Ivoire, à 700 km d'Abidjan. © La Mancha

Pour 5,247 milliards de F CFA (près de 8 millions d’euros), le groupe minier canadien La Mancha vient d’acquérir 9,1% des parts détenues par l’État ivoirien dans le capital de la Société des mines d’or d’Ity (SMI) et porte ainsi à 65% sa participation dans le capital de l’entreprise ivoirienne.

Le groupe minier La Mancha poursuit sa montée au capital de la Société des mines d’or d’Ity (SMI). Après avoir porté de 49,9% à 55,9% sa participation dans l’entreprise minière ivoirienne en juin 2013, le groupe canadien vient d’acquérir 9,1% du capital de SMI auprès de l’État ivoirien. L’acquisition a été validée par le président Alassane Ouattara durant le Conseil des ministres tenu dans la capitale ivoirienne Yamoussokro mardi 11 décembre. Pour cette opération, la société canadienne – via sa filiale La Mancha Precious Metals – a décaissé 5,247 milliards de F CFA (près de 8 millions d’euros).

Privatisation(s)

Le capital de la SMI est désormais détenu à 65% par La Mancha, à 25% par l’État ivoirien (à travers la Société d’État pour le développement minier de la Côte d’Ivoire – Sodemi) et à 10% par des entreprises privées ivoiriennes – dont la moitié (5%) est aux mains du groupe du footballeur Didier Drogba.

Lire aussi :

Côte d’Ivoire : Naguib Sawiris s’offre la mine d’Ity
Côte d’Ivoire : Didier Drogba entre au capital de la mine d’or d’Ity
Mines : La Mancha change de mains et de PDG

Commentant cette opération, Bruno Koné, le porte parole du gouvernement ivoirien, a déclaré à Jeune Afrique : « Nous sommes dans un processus de privatisation et SMI n’est pas la seule entreprise à capitaux publics concernée. Le processus vise pour le moment quinze entreprises. »

Au total, les parts de capital que l’État ivoirien compte céder représentent plus de 32 milliards de F CFA (environ 48 millions d’euros). Mais « la liste n’est pas exhaustive », prévient Bruno Koné.

Contrôle à 100%

Cette acquisition confirme l’intérêt du groupe canadien pour SMI, l’un des fleurons de l’industrie minière ivoirienne. De passage en Côte d’Ivoire au début de l’année 2013, le milliardaire égyptien Naguib Sawiris, propriétaire de La Mancha (racheté quelques mois plutôt au groupe industriel français Areva), a clairement exprimé au président Alassane Ouattara son souhait de contrôler à 100% la mine d’or, située dans le Nord-Ouest du pays, aux confins de la frontière ivoiro-libérienne.

En attendant, La Mancha prévoit d’implanter une nouvelle unité de production d’or sur le site d’Ity pour un montant de 98 milliards de F CFA (environ 150 millions d’euros) d’ici à 2017. Depuis sa mise en production en 1991, plus de 800 000 onces d’or ont été extraites de la mine d’Ity, la plus ancienne mine d’or en activité du pays.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte