Politique

Dans la guerre face au M23, la RDC peut-elle espérer un tournant diplomatique ?

Condamnation du soutien du Rwanda au M23, levée du système de notification en matière de livraison d’armes… En cette fin décembre, Kinshasa a des motifs de satisfaction. Reste à voir si ces rebondissements changeront le rapport de force sur le terrain.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 23 décembre 2022 à 10:36

Joe Biden et Felix Tshisekedi à Washington, le 15 décembre 2022. © Facebook Presidence RDC

À Kinshasa, certains officiels veulent y voir un « alignement des planètes ». De retour des États-Unis, où il participait au sommet organisé par Joe Biden, Félix Tshisekedi revendique deux victoires en quelques jours sur la scène diplomatique. Le 19 décembre, la France a, via un communiqué puis par la voix de sa secrétaire d’État aux Affaires étrangères, Chrysoula Zacharopoulou, dénoncé le soutien du Rwanda aux rebelles du M23. Une position désormais partagée par l’Allemagne, l’Espagne, et réitérée dans la foulée par la Belgique.

À Lire M23 en RDC : comment le bras de fer Tshisekedi-Kagame s’exporte à Washington