Politique

Maroc – Qatar 2022 : Mohammed VI décore les Lions de l’Atlas

Après avoir été fêtés dans les rues de Rabat, les joueurs de l’équipe nationale ont été accueillis au Palais royal. Le roi, dont les apparitions publiques sont rares, leur a décerné une médaille pour leur prestation historique à la Coupe du monde de la FIFA.

Par
Mis à jour le 21 décembre 2022 à 13:56

Le roi Mohammed VI aux côtés de l’équipe nationale marocaine, le 20 décembre 2022 au Palais royal. © DR / MAP

Le retour des héros a été largement célébré dans les rues de la capitale marocaine. Des dizaines de milliers de supporters se sont déplacés pour accueillir, à l’aéroport de Rabat-Salé, les membres de la première équipe africaine à atteindre la demi-finale en Coupe du monde de football. Après avoir sillonné les rues de Rabat entourés par une foule compacte et enthousiaste – un événement suivi en direct par près d’un million d’internautes sur les réseaux sociaux –, les joueurs ont été reçus au Palais royal « en reconnaissance de [leur] exploit historique ».

À Lire Ce que l’Afrique doit au Maroc, par Georges Dougueli

Ordre du Trône

Romain Saïss, Sofiane Boufal, Hakim Ziyech et les autres joueurs des Lions de l’Atlas y ont été accueillis par le roi Mohammed VI, dont les sorties publiques se font rares, accompagné de son fils le prince héritier Moulay Hassan et de son frère le prince Moulay Rachid.

Lors cette cérémonie officielle, diffusée sur la télévision nationale, le roi a décoré les joueurs de l’équipe du Maroc, qui, pour l’occasion, étaient accompagnés de leurs mères, sur demande expresse du souverain marocain. Tous se sont vus décerner une médaille de l’Ordre du Trône (Wissam Al Arch de 3e classe). Le président de la Fédération royale marocaine de football, Fouzi Lekjaâ, ainsi que l’entraîneur de l’équipe nationale, Walid Regragui, ont également été décorés du Wissam Al Arch de 2e classe.

Selon l’agence marocaine de presse (MAP), la présence des mères des joueurs à cette réception royale « est un hommage à ces  femmes marocaines qui ont tenu à enseigner à leurs enfants les principes du patriotisme et du sacrifice », mais représente aussi « l’expression de l’importance que le roi [leur] attache en tant que pilier de la famille et de la société ».