Politique

Sénégal : pourquoi Pape Alé Niang est de retour à la case prison

Après être intervenu sur la chaîne YouTube d’un activiste sénégalais hostile au pouvoir, le journaliste Pape Alé Niang a vu sa mise en liberté sous contrôle judiciaire révoquée.

Réservé aux abonnés
Par - à Dakar
Mis à jour le 21 décembre 2022 à 12:34

Des journalistes sénégalais lors de la marche pour la libération de leur collègue Pape Alé Niang, à Dakar, le 18 novembre 2022. Senegalese journalists hold banners and shout slogans during the march for the release of their colleague Pope Ale Niang in Dakar on November 18, 2022, arrested for the critic of the government © SEYLLOU/AFP

« Je pense que Pape Alé Niang nous a manqué de respect. Nous nous sommes tous battus pour qu’il sorte de prison et, à peine libéré, il donne une interview à un activiste, Mollah Morgun, et accuse le directeur général de la police d’avoir évacué sa famille aux États-Unis pour fuir le Sénégal. »

Pour ce rédacteur en chef d’un grand média sénégalais, la dernière sortie du journaliste-vlogueur Pape Alé Niang laisse un goût amer. Moins d’une semaine après sa remise en liberté sous contrôle judiciaire, le 14 décembre, à la suite d’une forte mobilisation populaire et alors que l’intéressé avait entamé une grève de la faim, Pape Alé Niang a dérapé en se livrant à une provocation que la justice pouvait difficilement laisser passer.