Dossier

Cet article est issu du dossier «Congo : démocratie cha cha»

Voir tout le sommaire
Archives

Congo : côté tourisme, le Pool peut mieux faire

Au patrimoine naturel du Pool, le sanctuaire de gorilles de Lésio-Louna. © Boisphoto

Le département dispose de sites attractifs, mais les infrastructures manquent.

Fleuve Congo, chutes de la Loufoulakari, pool Malebo, lac Bleu, trou de Dieu de Nguéla, réserve de la Léfini, sanctuaire de gorilles de Lésio-Louna, village de Mbié (siège du royaume téké), musée des Fétiches de Nkankata, place Matsoua à Kinkala, mission des spiritains à Linzolo… Le Pool ne manque pas de sites propices au tourisme. Ni de clientèle potentielle, avec la proximité de la capitale. Mais tout reste à faire pour qu’il devienne une vraie destination touristique.

Offre limitée

L’essor du secteur reste contrarié, en premier lieu, par le manque d’hôtels. Les rares infrastructures de qualité offrant une gamme diversifiée d’activités de loisirs (comme la résidence Élonda, à Kintélé) sont situées près de la capitale et le long de la RN 2. À part Kinkala, les districts ne disposent pas d’hôtels dignes de ce nom et les réserves sont sous-équipées. Certains sites, comme les chutes de la Loufoulakari, sont difficilement accessibles et peu sont aménagés. Enfin, si l’aménagement prévu de l’île Mbamou, dans le pool Malebo, devrait venir l’étoffer, l’offre de « produits » reste limitée. Par exemple, le créneau des croisières n’est pratiquement pas exploité. 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte