Politique

Nigeria : des élections apaisées sont-elles possibles ?

Le second mandat de Muhammadu Buhari arrivant à son terme, les électeurs sont appelés aux urnes le 25 février. Mais au Nigeria, les processus électoraux peuvent vite déraper.

Réservé aux abonnés
Par - avec Harry Clynch, pour The Africa Report
Mis à jour le 18 décembre 2022 à 09:09

L’élection présidentielle nigériane aura lieu le 25 février 2023, en même temps que les élections législatives et sénatoriales. © Sunday Alamba/AP/SIPA

Ces élections, beaucoup les considèrent comme les plus importantes depuis des décennies. Et si elles se déroulent dans de bonnes conditions, sans s’accompagner de débordements ni de violences, le Nigeria connaîtra alors sa troisième transition pacifique du pouvoir – un fait inédit depuis l’indépendance obtenue en 1960. Le signal, dans une Afrique de l’Ouest marquée ces deux dernières années par plusieurs coups d’État, aurait une portée particulière. Mais ces élections peuvent-elles vraiment bien se passer ?

>> À lire sur The Africa Report – Nigeria 2023 : Will Nigerians see a peaceful transition of power ? <<