Justice

Guinée Equatoriale – France : Obiang Nguema contre-attaque

| Par
Teodoro Nguema Obiang Mangue, le fils du président de Guinée Équatoriale, le 24 janvier 2012.

Teodoro Nguema Obiang Mangue, le fils du président de Guinée Équatoriale, le 24 janvier 2012. © AFP

Le président Teodoro Obiang Nguema a recruté deux ténors du barreau pour défendre l’État équato-guinéen dans l’affaire dite des « biens mal acquis »

Pour défendre l’État équato-guinéen dans le différend qui l’oppose à la justice française, Teodoro Obiang Nguema a recruté deux ténors du barreau : le Parisien Franck Zeitoun, par ailleurs président d’Investisseurs sans frontière, et le Lyonnais Roger Tudela, patron de la Chambre de commerce France-Sénégal. Dans l’affaire dite des « biens mal acquis », les juges Le Loire et Grouman ont, en février, perquisitionné un hôtel particulier dans lequel ils ont saisi divers biens appartenant à Teodorín Obiang Nguema, fils du chef de l’État et vice-président du pays. En juillet, ils ont ordonné la saisie de cet hôtel, décision à laquelle les autorités équato-guinéennes, qui viennent d’y installer un local diplomatique, s’opposent. « Le président Obiang Nguema souhaite que cette affaire soit rapidement réglée, indique une source proche du dossier. Les avocats vont se battre pour que cet immeuble soit reconnu comme bâtiment diplomatique. »

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte