Société

Mohamed Tozy : « Ce Mondial va changer la perception que les Marocains ont d’eux-mêmes »

Pour le sociologue, professeur à Sciences Po Aix et chercheur au laboratoire MESOPOLHIS, le parcours des Lions de l’Atlas au Qatar a fait vivre aux Marocains un état de grâce inédit.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 18 décembre 2022 à 09:03

Mohamed Tozy, professeur à Sciences Po Aix. © Vincent Fournier pour JA

Yassine Bounou, Achraf Hakimi, Hakim Ziyech, Azzedine Ounahi, Sofiane Boufal… Après leur prestation phénoménale au Qatar, les joueurs de l’équipe marocaine de football et leur coach Walid Regragui, font désormais figures de héros. Aux yeux des Marocains, bien sûr, mais aussi de tout le monde arabe et du continent, puisqu’ils sont les premiers Africains à être allés en demi-finale de la Coupe du Monde depuis la création de cette compétition, en 1928.

Si elle s’est achevée le 14 décembre en demi-finale, cette formidable success story a fait vivre aux millions de supporters des Lions de l’Atlas, toutes catégories sociales confondues, une joie et un état de grâce inédits, occultant pendant quelques semaines tout ce qui pouvait les préoccuper par ailleurs. Surtout, elle a fait voler en éclat le plafond de verre qui reléguait habituellement les équipes du continent au rôle de figurantes un peu exotiques de la grande fête du ballon rond. Décryptage de ce phénomène avec le chercheur et professeur à Sciences Po Aix Mohamed Tozy.