Économie

États-Unis – Afrique : DFC, Prosper Africa… Le financement du développement patine encore

Alors que Joe Biden cherche à ramener son pays sur le devant de la scène en Afrique, son administration s’échine à mettre ses institutions de développement en ordre de bataille… Avec des résultats encore mitigés. Explications.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 16 décembre 2022 à 17:52

Le président américain Joe Biden participe à une photo de famille avec les dirigeants du Sommet des leaders américano-africains au Washington Convention Center, le 15 décembre 2022. © BRENDAN SMIALOWSKI/AFP

Le 15 décembre s’est clôturé le deuxième sommet États-Unis-Afrique à Washington. Une rencontre de trois jours durant laquelle la première puissance économique mondiale a cherché à retrouver grâce aux yeux des 49 chefs d’États africains déjà largement courtisés par la Chine et la Russie. Pour reprendre la main, l’administration Biden a donc décidé de frapper fort en annonçant 55 milliards de dollars d’engagements en faveur de l’Afrique au cours des trois prochaines années.