Politique

États-Unis – Afrique : Paul Biya parviendra-t-il à se faire entendre à Washington ?

Arrivé dans la capitale américaine pour prendre part au sommet États-Unis – Afrique, le président camerounais compte défendre sa position sur le dossier de la crise anglophone. Mais les activistes pro-séparatistes, nombreux outre-Atlantique, n’envisagent pas de lui laisser le champ libre.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 14 décembre 2022 à 14:27

Le président camerounais, Paul Biya, lors du sommet Afrique – États-Unis, à Washington le 13 décembre 2022. © Kevin Dietsch/Getty Images/AFP

La vidéo diffusée dans la nuit du lundi 12 décembre sur Youtube avait été regardée près de 5 000 fois le lendemain. Long d’une vingtaine de minutes, le clip met en scène l’activiste anglophone John Mbah Akuro. Ce dernier, ancien journaliste à la télévision nationale devenu militant séparatiste et désormais exilé aux États-Unis, appelle « les forces de libération de l’Ambazonie » à une « mobilisation de masse », mercredi 14 décembre, dans les rues de Washington.

« Un affront ! »