Politique

Guinée – Massacre du 28 septembre : à la barre, Dadis charge Sékouba Konaté et Alpha Condé

L’ancien putschiste Moussa Dadis Camara comparaît depuis ce lundi 11 décembre devant le tribunal de Dixinn, à Conakry. Comme à son habitude, il n’a pas manqué de faire le show et de surprendre. Selon lui, le massacre du 28 septembre 2009 était un « complot savamment orchestré » pour l’évincer du pouvoir.

Réservé aux abonnés
Par - à Conakry
Mis à jour le 13 décembre 2022 à 17:04

Le capitaine Moussa Dadis Camara, le 11 mai 2015, à Ouagadougou. © AHMED OUOBA / AFP

Il y a une semaine, il parlait à mi-voix, se plaignant de grippe et de palu. Ce 12 décembre, Moussa Dadis Camara déborde d’énergie et on croit le revoir du temps où il était au pouvoir, s’érigeant en acteur vedette de shows télévisés. Vêtu d’un chic Faso dan fani, vêtement traditionnel du Burkina Faso où il vit, une pile de notes – dans laquelle il se perd régulièrement – devant lui, l’ancien président guinéen comparaît finalement à la barre.

À Lire Guinée : Moussa Dadis Camara face aux fantômes du passé