Politique

La France fait « tout son possible » pour libérer Olivier Dubois

La ministre française des Affaires étrangères a répété samedi 10 décembre que la France faisait « tout son possible pour permettre la libération » d’Olivier Dubois, otage au Mali, alors qu’un humanitaire allemand a été libéré au Niger.

Par
Mis à jour le 11 décembre 2022 à 11:49

Olivier Dubois est retenu en otage depuis le 8 avril 2021. © AFP PHOTO / UNKNOWN SOURCE

« De bonnes nouvelles du côté du Niger ne veulent pas forcément dire qu’il y aura de bonnes nouvelles du côté du Mali », a déclaré la ministre Catherine Colonna, dans un entretien avec l’AFP en marge de sa visite à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Elle a rappelé qu’Olivier Dubois venait de franchir le cap de 20 mois de privation de liberté après son enlèvement au Mali.

« Nous faisons tout notre possible pour permettre la libération d’Olivier Dubois et de celle de tant et tant de personnes retenues contre leur volonté et au mépris de toute justice », a-t-elle ajouté.

À Lire Mali : Olivier Dubois, 20 mois de captivité pour le journaliste français

Otage du GSIM

Olivier Dubois est le seul otage français non retenu par un État dans le monde depuis la libération en octobre 2020 de Sophie Pétronin, également enlevée au Mali. Journaliste indépendant, il vit et travaille au Mali depuis 2015, collaborant notamment avec Libération, Jeune Afrique et Le Point.

Olivier Dubois a lui-même confirmé son enlèvement dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux le 5 mai 2021. Il y expliquait avoir été kidnappé le 8 avril à Gao, dans le nord du Mali, par le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), principale alliance jihadiste au Sahel, liée à Al-Qaïda.

(Avec AFP)