Économie

OMC : « En Afrique, le commerce peut jouer contre le changement climatique »

Pour Jean-Marie Paugam, directeur général adjoint de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), mondialisation et lutte contre le changement climatique n’est plus un oxymore. Entretien.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 15 décembre 2022 à 10:55

Jean-Marie Paugam. © OMC

Retombées de la pandémie, complémentarité entre développement durable et échanges commerciaux, implication du continent dans l’effort commun, gestion de la crise alimentaire… Pour Jeune Afrique, Jean-Marie Paugam, directeur général adjoint de l’OMC, fait le point.

Jeune Afrique : Covid-19, restrictions en Chine, guerre en Ukraine et mauvaises récoltes de 2022 : les chaînes de valeur internationales ont subi de nombreuses distorsions. Dans ce contexte, la mondialisation est-elle toujours aussi pertinente ? 

Jean-Marie Paugam : Les acteurs les plus touchés par les distorsions sur les chaînes de valeurs sont toujours les pays les plus vulnérables et ceux situés en dehors des grandes routes maritimes. Ce qui est le cas pour plusieurs pays en Afrique.

La régionalisation [augmentation des échanges entre des pays voisins, NDLR] est une étape primordiale pour favoriser l’insertion des acteurs