Économie

AFRAA : à Dakar, décarbonation et coopération au menu des professionnels de l’aérien

Trois jours durant, les acteurs du ciel africain, réunis au Sénégal sous l’égide de l’AFRAA, se pencheront sur la durabilité de leur activité.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 21 décembre 2022 à 15:45

Lors de la 54e Assemblée générale de l’Afraa, qui se tenait du 11 au 13 décembre 2022, à Dakar. © Afraa

Mesfin Tasew Bekele, patron d’Ethiopian Airlines, Eduardo Fairen, directeur général de la TAAG Angola, Mohamed Moussa, directeur général de l’Asecna, Willie Walsh, patron de la Iata, des représentants de Boeing, Airbus, Embraer… Ce 11 décembre, dirigeants de compagnies, constructeurs, sociétés de leasing, organisations internationales ou encore fournisseurs de services se retrouvent à Dakar pour la 54e assemblée annuelle de l’Association des compagnies aériennes africaines (AFRAA).

À Lire Air Algérie, Ethiopian, RAM… Quand Airbus bouscule Boeing en Afrique

L’occasion de « créer l’environnement favorable dont le secteur du transport aérien a tant besoin pour prospérer et contribuer au développement du continent », estime Abderrahmane Berthé, secrétaire général de l’AFRAA, dans un communiqué.

Des retrouvailles « en présentiel » pour examiner les opportunités et susciter les synergies qui apporteront « davantage d’efficacité et de rentabilité au trafic, afin de le