Politique
De gauche à droite : Olive Lembe, Leila Ben Ali, Hinda Déby, Henriette Konan-Bédié, Agathe Habyarimana. © Montage JA; AFP; Sipa; MaxPPP; Riva Press

Cet article est issu du dossier

Femmes de l’ombre… et de pouvoir

Voir tout le sommaire
Politique

Tchad : Hinda Déby Itno, de reine de N’Djamena à étudiante de Neuilly

Puissante parmi les puissants alors que son mari, Idriss Déby Itno, régnait sur N’Djamena, l’ancienne première dame a peu à peu vu son étoile pâlir. En délicatesse avec certains de ses anciens beaux-fils, elle a entamé une nouvelle vie en France. Révélations.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 30 décembre 2022 à 10:25

Hinda Déby © ASHRAF SHAZLY/AFP

[Série] Femmes de l’ombre… et de pouvoir (2/5) – À l’ouest de Paris, dans la banlieue chic et bourgeoise de Neuilly-sur-Seine, la discrétion est de mise. Ici, l’élite côtoie l’élite. Le patrimoine moyen d’un contribuable habitant la ville, selon une étude de 2022, atteint près de 3 millions d’euros et, sur 1 000 ménages, près de 150 sont soumis à l’impôt sur la fortune. Alors forcément, dans les écoles de la ville, les meilleurs professeurs forment les plus jeunes à prendre la succession de leurs parents. Critique, le sociologue Pierre Bourdieu appelait le phénomène « reproduction sociale ». Mais, à Neuilly-sur-Seine, dans l’ex-fief de Nicolas Sarkozy, c’est simplement un système bien huilé.

À Lire [Série] Femmes de l’ombre… et de pouvoir